Votre film préféré de cette année

Bon, vous le savais on arrive bientôt a la fin de l’année 2017.

Donc, quelle est votre film préféré de cette année 2017 ?

PS: hors star wars

(moi perso c’est le film Valerien)

YOUOUOUOUOUUUUU

La La Land. Parce que c’était trop cool et que Damien Chazelle est un génie. Voilà.

la bagarre

La la land, pour les mêmes raisons

0_1509021032844_960bbebc-54a5-4dd3-808f-f8ce3bced485-image.png

Okja pour son thème/message bien traité et le mélange humour et sérieux super bien maitrisé.
Et puis parceque c’est une magnifique histoire.

à l'aide

mother! Parce que je n’ai jamais réagi de façon aussi viscérale devant un film. La fin m’a mis en PLS, un pur cauchemar.

J’ai pas vu énormément de films cette année mais sans hésiter : 120 battements par minutes
Ça faisait une éternité qu’un film m’avait pas impactée comme ça. C’est vraiment d’une justesse hallucinante, aussi bien dans la réalisation que dans le propos ou le jeu des acteurs, surtout vu le sujet du film c’était une prouesse. C’est pas juste un bon film c’est un film important et je vous encourage à le voir si ce n’est pas déjà fait.

@Maxime150101 perso j’ai pas trop aimé Valérian, j’ai trouvé les personnages vraiment mal écrits (Valérian était insupportable, j’ai eu envie de le baffer pendant tout le film haha) et les dialogues assez plats et niais. Visuellement c’est sublime, mais ça part dans tous les sens, c’est vraiment dommage car ça aurait pu donner quelque chose de chouette si ça avait été mieux écrit. Aussi les guests m’ont insta fait sortir du film

La La Land je ne l’ai pas vu so (shame on me)

friendly reminder

Blade Runner 2049 incontestablement.
(Logan juste derrière)

text alternatiftext alternatif

Alors, Your Name pour moi, mais officiellement il est de 2016, donc on va dire Premier Contact, suivi de BR2049

Je rejoins Wendöh. Je dirais Blade Runner 2049 et Logan qui sont à la fois des beaux et grands films mais qui marquent également un changement dans l’histoire du cinéma: ce sont des films crépusculaires, sombres, qui font revivre des figures du passé pour raconter notre nostalgie, notre nouvelle manière de raconter des histoires.

Mais je note également The Endless, que j’ai vu en festival du film fantastique qui m’a laissé une vive impression. Il n’est pas parfait mais il synthétise bien le cinéma que j’aime : do it yourself, avec des idées de mise en scène assez osées (motif du cercle) mais qui fonctionnent et avec un faisceau de thématiques fantastiques qui se croisent, faisceau dirigé par un scénario riche mais simple.

Le film raconte l’histoire de deux frères qui ont échappé à une secte isolée dans une forêt il y a quelques années et qui se retrouvent désormais à faire le ménage chez des particuliers dans une ville. Lassés d’une vie monotone et sans argent, ils reçoivent un jour une cassette : une jeune femme de la secte les invite à revenir. Tenté, l’un des frères demande à son frère, très méfiant, d’y aller ne serait-ce qu’une journée.

Le film est très tendu: la secte est-elle bienveillante ? Pourquoi ne pas y rester ? Quel est le mal que les villageois redoutent dans la forêt ? Peut-on vraiment sortir d’une secte ?
Bref, je n’ose en dire plus au risque de vous dévoiler l’intrigue. En deux heures (peut-être moins?), le film propose une galerie de personnages très intéressants qui font échos aux doutes des deux frères. Je pense forcément à Twin Peaks : derrière le mirage d’une vie idéale en communauté, le Mal rôde.

Article 50

  1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

Parmi tous les fils que j’ai vus cette année j’en recommande deux qui passent injustement inaperçus. D’abord Detroit, de Katheryn Bigelow. Ça parle des émeutes raciales de Detroit en 67 et c’est très viscéral, le genre de film qui ne se contente pas de pointer la merde du doigt mais nous fout la tête dedans et ne lâche pas prise. Il contient une très longue scène inconfortable qui fait monter la folie dans un crescendo très maîtrisé, c’est impressionnant.
image

Plus tôt cette année j’ai vu aussi American Honey d’Andrea Arnold, passé à Cannes en 2016 mais qui n’est sorti que dans une poignée de salles en France. C’est un road movie en 4:3 sur une fille qui fait son carpe diem avec une bande de jeunes gens qui vivent en vendant des magazines à la manières de mendiants expérimentés. Les 2h47, je les ai pas vues passer. C’est très “film d’auteur” mais aussi assez entraînant et ça vous balance de la condition sociale à la face. Il y a aussi un excellent Shia LaBeouf dedans.
image

Je vous en recommande encore 2 pour la route : Au revoir là-haut, d’Albert Dupontel, à l’affiche. Si vous vous plaignez que le cinéma français c’est des drames chiants et des comédies pas drôles, regardez celui-là. Enfin Good Time de Ben Safdie et Joshua Safdie. Lui ne passe plus au ciné, mais c’était vraiment du bon.

banniere

The Emoji Movie

Signature par défaut

Pour moi, c’est Petit Paysan.
Un film très sympa qui, contrairement à ce que j’attendais, n’est pas trop prise de tête en mode “je suis une critique de la société qui ne propose aucune solution et c’est ma seule raison d’être”. En fait, c’est l’histoire d’un mec qui aime ses vaches. Bon.

"Ça demande plus de maturité que je n'en aurai jamais".

Perso cette année, Logan m’a vraiment marqué et a pu me faire oublier X-men Origins Wolverine, donc chapeau à lui !

Est-ce qu'on a vraiment besoin d'une signature ? Je me le demande … Mais c'en est une , non ?

Il y en a 2 que je mettrais à égalité, des deux révélations de ce siècle: A Monster Calls ou Quelques Minutes Après Minuit en français de Juan Antonio Bayona et Baby Driver d’Edgar Wright. Le premier est un drame immersif et une prouesse technique et le deuxième une démonstration de cinéma magistrale et ultra référentielle, bref ils sont indispensables dans votre dvdthèque

Crom est mon dieu, mais je ne le prie pas car il n'écoute rien. Tel est Crom, fort sur sa montagne

Je n’ai pas vu beaucoup de film sorti en 2017 donc sur le peu je dirais que c’est “Dunkerque”. J’ai beaucoup aimé et l’ambiance qu’a voulu donner Nolan est vraiment bien retranscrite notamment avec la musique

oui

Alors perso y’a La La Land qui m’a énormément marqué pour toute les raisons ultra connus, le jeu sur les couleurs, les diverses thématiques, les émotions multiples à chaque visionnage, le jeu d’acteur, la réalisation. En bref un peu tout. Okja est aussi un gros morceau de 2017 pour moi jusqu’ici.

Après ton post est peut être un peu prématuré, 2017 n’est pas encore révolu, et il reste un petit film qui pourrait faire basculer les tendances ;) (même si j’en doute)

signature

Se connecter pour répondre

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.